Enfant du monde

Mon enfant, as-tu vu le monde ?

As-tu pris un billet sans retour
Pour le prochain vol vers nowhere land ;
As-tu respiré le parfum enivrant
De la datura ;
As tu pu te tromper mille fois de ruelle
À Chefchaouen ;

As-tu pu te perdre au coeur
De l’immensité de la tundra ;
As-tu emprunté les sentiers
Éphémères du Matanuska ;
As-tu pu te mesurer à la grandeur
Des vagues scélérates ;

As-tu troqué tes valise pleines
Contre un océan de souvenirs ;
As-tu pu te rendre compte de ta petitesse
Isolé au milieu du salar d’Uyuni ;
As-tu réussi à oublier et retrouver
Le chemin te ramenant à toi ?

Mon enfant, as-tu habité le monde ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *