Poésie en continue

Embrasse-moi jusqu'à l'anoxie
Mais laisse-moi une once de répit
Que j'accueille l'agonie ressentie

Voir la fiche

Au bout de ma langue
Emporté par nos baisers
Le mot inconnu

Voir la fiche

Un gémissement
Je chavire et me noie
C'est l'embellie pulmonaire

Voir la fiche

Ton amour est ce monde nouveau
Il n'a pas de frontière
Il n'a pas d'interdit
Ton amour est ce parfum rare
Il est surgissement
Il est déjà si familier
Ton amour est cet inconnu
À travers lui, je ne me souviens pas
À travers lui, je fais connaissance

Voir la fiche

Compter, recompter
Les perles de la beauté
Sur ta peau nacrée

Voir la fiche

Lorsque je plonge dans ta beauté,
J'expérimente l'éternité.
Il y a dans la découverte de ton âme,
L'accès au précieux sésame.

Voir la fiche

Sur un lit de mousse
Les paupières trompent le jour
Retour de la Lune

Voir la fiche

Émoi.
J'ai rêvé de toi.
Rêve de toi.
De toi sur moi.
J'ai envie,
Envie de toi.
Envie de moi en toi.
Toi douceur de soie,
Moi te parcourant des doigts.
Et toi ?

Voir la fiche

Billet pour Minuit
C'est l'histoire d'un homme heureux
La dernière séance

Voir la fiche

En tes antres humides
Ma langue, mes lèvres avides
Quelques fois timides

Voir la fiche

Glissé sous tes draps
T'enlaçant de mes deux bras
Je m'immisce en toi

Voir la fiche

Glisser sous tes draps
T'enlacer de mes deux bras
Je m'immisce en toi

Voir la fiche

Au creux de tes mains
Mon cœur confié à tes soins
Le plus bel écrin

Voir la fiche

Je pourrais te dire
Que j'aimerai
Les parties de toi
Que tu n'aimes pas.
Mais je ne puis que te montrer
Comment les aimer
Au travers de mes yeux
Qui aiment tout de toi.

Voir la fiche

Mon corps glisse en toi
Débordante ; l'eau du bain
Bougies parfumées

Voir la fiche

Ma poésie est comme rosée du matin
Elle est en chemin mais rien n'est pourtant certain
Il faut la cueillir avant que l'encre ne sèche
Tel un arc de ciel, transperçante est la flèche

Voir la fiche

Coup de rein savant
Tes ongles ancrés sous ma peau
Deux corps ne font qu'un

Voir la fiche

Mon amour.
Quand le ciel se couvrira, je me présenterai à toi.
Pour être supportable à tes yeux, je me vêtirai d'habits aux couleurs d'éclaircis.
Pour être agréable à tes oreilles, j'apprendrai les chants des marins que porte la mer.
Pour être digne de toi, je ploierai le genou et porterai allégeance à la Lune.
Et pour être aimé de toi, je me présenterai, ciel couvert, à cœur découvert.

Voir la fiche

Il y a mille poèmes dans un je t'aime. Et pourtant ce vers reste bien solitaire.

Voir la fiche

Mon cœur que tes mots caressent
Mon corps que ta main effleure

Ta fleur que mon entrain éclabousse

Voir la fiche