Le poème qui ment

Il y a tous ces poèmes
Auxquels je ne veux plus croire.

Il y a ces poèmes
Qui donne l’envie d’y croire
L’espace d’un instant ;
Le temps d’un moment.

Et il y a ce doux poème qui ment,
Ce murmure dans le vent,
Auquel je crois ;
Et qui m’emporte inlassablement.