Une syzygie du cœur, du corps et de l'esprit

Ce poème n’est pas pour toi

Sous la canopée,
Se terre un soleil.
Celui de minuit,
Qui se refusant à Morphée,
Me tient en éveil.
Et il fait jour la nuit.