Une syzygie du cœur, du corps et de l'esprit

Mono-pôle

Je n’en peux plus de cette tête qui panse.