Peut-être

Il y a peut-être un nous.
Juste avant le vide et le néant.
Entre le manque et la distance.
Alors que la gravité s’invite à la danse.
Que les soleils illuminent nos silences
Et nous font oublier nos errances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *