Une syzygie du cœur, du corps et de l'esprit

Crier au loup

Tu enchaînais
Les coups de foudre
Comme les coups de foutre.
Tu attirais le loup
Comme un aimant,
Tu faisais cocus tous tes amants.
Oui ! Il fallait avoir du cœur
Pour aimer autant ;
Ou un cul bien accueillant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.